LE 22 JANVIER 2013 NOUS AVONS FETE LE 50e ANNIVERSAIRE DU TRAITE DE L'ELYSEE

Il y a 50 ans, le 22 Janvier 1963, le Traité de l'Elysée a été signé par le Président Français Charles DE GAULLE et le Chancelier Allemand Konrad ADENAUER. Un geste de grande portée historique.

Dans les grandes lignes, les deux pays se sont engagés à se consulter pour toutes les questions importantes de la politique étrangère, des problèmes de sécurité, des échanges de la jeunesse et de la culture.

 

En hommage à l'amitié franco-allemande et pour la première fois dans l'histoire, une pièce de monnaie commune de 2 € a été frappée par les deux pays dans leur langue d'origine.

Le traité de l'Elysée est le résultat d'un long processus de maturation des relations entre l'Allemagne et la France.

Dans les premières années après la guerre, la priorité de la France est d'empêcher l'Allemagne de reconstituer son potentiel militaire. Dans le contexte de la guerre froide et sous l'influence d'anciens résistants déportés ou prisonniers, cette politique s'infléchit ensuite pour faire de l'Allemagne un allié de l'occident. Deux Français jouent un rôle important dans le rapprochement entre l'Allemagne et la France : Jean Monnet et Robert Schuman. Ce dernier écrivait en 1950 dans une lettre : « L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes, créant d’abord une solidarité de fait. Le rassemblement des nations européennes exige que l’opposition séculaire de la France et de l’Allemagne soit éliminée : l’action entreprise doit toucher au premier chef la France et l’Allemagne. »

     Les premiers échanges entre jeunes allemands et français ont lieu dès 1946. La CECA (communauté européenne du charbon et de l'acier) voit le jour en 1952. Les relations entre les deux pays s'apaisent vraiment après le rattachement de la Sarre à l'Allemagne en 1956.

     Les deux pays sont désormais prêts à coopérer dans divers domaines si bien que le chancelier allemand Konrad Adenauer et le président français Charles de Gaulle signent le traité de l'Elysée le 22 janvier 1963. Il répond à trois objectifs, exposés dans la brève Déclaration commune accompagnant le Traité :

  • sceller symboliquement la réconciliation franco-allemande
  • créer entre les deux peuples, et en particulier leurs jeunesses, une véritable amitié
  • favoriser ainsi la construction de l’Europe unie, qui est le but des deux peuples

Cette coopération a donné naissance à plusieurs institutions :

  • l’Office Franco-Allemand à la Jeunesse (OFAJ) créé n 1963
  • Le prix Prix de Gaulle – Adenauer qui récompense l'engagement de deux personnalités ou institutions françaises et allemandes
  • la chaîne de télévision ARTE, dont la création a été décidée en 1990 et qui est une chaîne de référence pour la culture aujourd’hui, même au dehors de l’Europe.
  • l’Université franco-allemande, créée en 1999 lors du Sommet de Weimar, sous forme d’un réseau d’accords entre universités françaises et allemandes, donnant une nouvelle dimension au Collège universitaire franco-allemand qui avait oeuvré avec succès pendant plus de dix ans dans un véritable esprit « biculturel ».
  • En janvier 2003, des formes nouvelles de coordination bilatérale entre la France et l'Allemagne ont été créées, telles le Conseil des ministres franco-allemands se réunissant à un rythme bi-annuel
  • L'agenda 2020 qui prévoit un renforcement de la coopération franco-allemande et de la solidarité entre les deux pays.

     A l'occasion du 50ème anniversaire du traité de l'Elysée, diverses actions sont proposées par les institutions franco-allemandes officielles. Vous pouvez vous informer en consultant les sites suivants :



Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© COMITE DE JUMELAGE DE PONTAULT COMBAULT