Histoire de Beilstein

Dessin de Andreas Kieser en 1686

 

 

Beilstein, petite ville souabe, s'est probablement développée autour du château-fort construit sur la colline. Son nom est d'ailleurs l'union du nom "Beil" issu de "Bühel" ou "Hügel" qui désigne une colline et du nom "stein" qui signifie pierre, rocher ou roc.

 

Les fortifications commencées vers 1070-1080 ont été renforcées au cours des siècles suivants : un donjon ("Langhans") et une enceinte datent du début du XIIIème siècle.

 

Le château change de propriétaires au cours des siècles : il est question dans les quelques documents encore existants d'un Dietrich von Beilstein (1150), puis d'un Berthold von Beilstein (1231), ensuite des margraves de Bade et enfin des comtes de Wurtemberg.

 

La population qui s'est installée au pied du château-fort et dépend du seigneur du lieu, vit de l'agriculture et très vite de la viticulture, Beilstein disposant dès 1698 d'un pressoir.

 

Beilstein a déjà le statut de ville en 1304 et un écusson avec un seul picot qui fait allusion au deuxième sens du Beil (le pic). Dès 1583, on trouve l'écusson actuel avec ses trois picots encadrant une pierre hexagonale. 

 

Elle subit d'importants dommages au cours de son histoire. Elle voit sa population passer de   800 à 100 habitants pendant la guerre de 30 ans (1618-1648), la moitié des maisons étant détruites. Les troupes françaises incendient la ville à peine reconstruite en 1693 lors de la guerre de succession.

 

Et le bombardement des américains en avril 1945 anéantit une grande partie du patrimoine historique, dont de belles maisons à colombages datant du XVIIIème et XIXème siècle. Quant au château-fort, il perdit peu à peu de son importance et devint une propriété privée.

 

L'hôtel de ville (die Rathaus) est un des derniers vestiges du passé : son rez-de-chaussée en  pierre date de 1597 et la façade avec ses colombages de 1706 à 1712.

 

BEILSTEIN

Une ville à flan de côteaux

 

 La ville se développe vraiment à partir de 1850.  Gérant de  nombreux hameaux implantés sur son domaine, elle fut longtemps chef-lieu de canton, avant d'être rattachée elle-même administrativement à Heilbronn. Elle est propriétaire aujourd'hui du château-fort et dispose d'une excellente infrastructure. Elle compte actuellement 6500 habitants.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© COMITE DE JUMELAGE DE PONTAULT COMBAULT